Qalqalah قلقلة : Plus d'une langue

Date affichée
Du 7 mars au 6 septembre 2020 (réouverture le 15 juin)

Qalqalah قلقلة : Plus d'une langue

Centre Régional d'Art Contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Visuel
Mounira Al Solh, « Sama’/Ma’as », 2014-2017. Installation tentures en patchwork – Courtesy de l’artiste et de la galerie Sfeir-Semler, Hambourg-Beyrouth. Photographe © Marc Domage.
Mounira Al Solh, « Sama’/Ma’as », 2014-2017. Installation tentures en patchwork – Courtesy de l’artiste et de la galerie Sfeir-Semler, Hambourg-Beyrouth. Photographe © Marc Domage.

AVEC :
Lawrence Abu Hamdan, Sophia Al Maria, Mounira Al Solh, Noureddine Ezarraf, Fehras Publishing Practices, Benoît Grimalt, Wiame Haddad, Vir Andres Hera, institute for incongruous translation (Natascha Sadr Haghighian et Ashkan Sepahvand) avec Can Altay, Serena Lee, Scriptings #47 : Man schenkt keinen Hund, Ceel Mogami de Haas, Sara Ouhaddou, Temporary Art Platform (Works on Paper).

COMMISAIRES INVITÉES :
Virgine Bobin : curatrice, chercheuse et traductrice, doctorante à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne, co-fondatrice de l'association QALQALAH قلقلة
Victorine Grataloup : curatrice et enseignante à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, co-fondatrice de l'association QALQALAH قلقلة
 

L’exposition QALQALAH قلقلة : plus d’une langue rassemble vidéos, photographies, sculptures, installations sonores et graphiques qui se font l’écho de langues multiples, hybrides, acquises au hasard de migrations familiales, d’exils personnels ou de rencontres déracinées. Langues maternelles, secondaires, adoptives, migrantes, perdues, imposées, vulgaires, mineures, inventées, piratées, contaminées… Comment (se) parle-t-on en plus d’une langue, en plus d’un alphabet ? Comment écoute-t-on, depuis l’endroit et la langue dans lesquels on se trouve ?

La plupart des artistes invité·e·s placent les modalités de publication, de circulation et de réception des œuvres au cœur de leur travail. Opérations de traduction, de translittération, de réécriture, d’archivage, de réédition, de publication, de montage, voire de moulage ou de karaoké, apparaissent comme autant de tentatives pour donner à voir et à entendre des histoires qui, parfois, se dérobent. Au-delà d’une approche linguistique, il s’agit bien d’ouvrir un espace où déployer des récits pluriels et des témoignages hétérogènes.

À PROPOS DE QALQALAH قلقلة :
QALQALAH قلقلة est une association à but non-lucratif fondée par Virginie Bobin et Victorine Grataloup à l’automne 2018. QALQALAH قلقلة a pour but la création d’une plateforme d’échanges artistiques, de recherche et de traduction, sous la forme d’un espace éditorial en ligne (à paraître en mars 2020) mais aussi d’événements, d’ateliers et de conversations. Elle rassemble artistes, théoricien·ne·s et chercheur·e·s internationaux·nales engagé·e·s dans l’articulation de problématiques artistiques, politiques et sociales, et particulièrement concerné·e·s par les enjeux liés à la traduction et aux interactions entre les langues, notamment les français, arabes et anglais.

Centre Régional d'Art Contemporain Occitanie / Pyrénnées-Méditerrané
26 Quai Aspirant Herber
34200 Sète

Ouvert tous les jours (fermé le mardi) : de 12h30 à 19h
Ouvert le week-end : de 14h à 19h

> Consulter le site
> Facebook
> Twitter
> Instagram

 


Les Oeuvres produites par les centres d'art

Laura Couto Rosado
2015
Cirva Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques
Laurie Dall'Ava
2018
Centre Photographique d’Île-de-France
Laëtitia Badaut-Haussmann
2015
Passerelle Centre d'art contemporain
Karlos Gil
2016
Le 19 CRAC - Centre régional d'art contemporain
Vandy Rattana
2015
Jeu de Paume
Isabelle Le Minh
2019
CRP/ Centre régional de la photographie Hauts-de-France
Marina Gadonneix
2017
Centre Photographique d’Île-de-France
Benoît Billotte
2015
Villa du Parc - Centre d'art contemporain
Damien Deroubaix
2016
Le Creux de l'enfer - Centre d'art contemporain
ORLAN
2015
Centre d’art le LAIT / Laboratoire Artistique International du Tarn

Lire aussi 1

Lire aussi