3 bis f - centre d'art

Colin Champsaur

du 5 janvier au 31 janvier 2012

La retraite, avec ses acceptions multiples, tracera la ligne. Si "c'est dans la retraite que l'on perd les hommes", nous en ferons une expérience non quantifiée, ce qui est déjà une victoire. " C'est la clôture qui permet le système, c'est-à-dire l'imagination" , l'espace d'une combinatoire, entre défection et prise de parole. Que peut-on faire, ne pas faire, ne pas ne pas faire dans un lieu privatif mais aussi dit public ? 

¬

GERALDINE PY - ROBERTO VERDE

du 23 mars au 26 avril 2012

Le dépeupleur /Le monde prénatal. Dans son livre Le dépeupleur, S.Beckett met en scène un monde dans un cylindre sans ouvertures. Ici, il s’agit d’un tronc d’eucalyptus dans lequel logent des larves xylophages. En parallèle, un dispositif/nid, nous fait participer aux monologues, germes de dialogues, interrogations des personnages du monde prénatal…

¬

Benjamin Marianne - Archigasmie / zoolatrie

du 22 juin au 6 juillet 2012

Le titre composé ouvre à un univers pseudo scientifique et onirique, sous titré « le festin de Pompompope ». S’y trouve d’un personnage assis, « en majesté », qui semble attendre que tout arrive à lui, aidé en cela de ses bras tentaculaires. Des univers/planètes colorés et de matériaux divers, ouvrent des entrées multiples dans l’imaginaire. Des structures très fragiles forment des vaisseaux ou architectures futuristes. Cette exposition fait écho (lointain) à la célèbre peinture de Jérôme Bosh, le jardin des délices, triptyque qui dépeint l’histoire du monde et la progression du péché. Y sont représentés la création du monde, Adam et Eve et le péché original sur le panneau gauche. Tandis que le panneau central dépeint un monde profondément engagé dans des plaisirs coupables et le panneau de droite les supplices de l’enfer.
Mais ici le jugement dernier sera plus drôle qu’il n’y paraît…

¬

Dominique Ghesquière - Oeuvres vives

du 13 septembre au 25 octobre 2012

L’œuvre s’enracine dans l’ancien pavillon psychiatrique 3 bis f. Tel un jardin soudainement planté, résolu à envahir l’espace, encerclé de fragiles barrières qui tentent d’endiguer son expansion. Les pièces offrent un point d’accès facile, tandis que le frisson de vie qui les traverse les met à distance.

Dominique Ghesquière, artiste plasticienne, consacre, depuis une dizaine d’années, son parcours à réaliser des dispositifs illusionnistes.

 

¬

 

Abbaye Saint-André, Centre d'art contemporain

Africa/Africa

du 19 mars au 16 juin 2012

Cette exposition regroupe les oeuvres d’une trentaine d’artistes plasticiens de l’Afrique sub-saharienne.

Avec près de quatre-vingt oeuvres, elle offre un panorama de la scène africaine et des différentes tendances qui la constituent. Le continent africain dénombre des artistes talentueux dont les pratiques artistiques oscillent entre une approche traditionnelle des sujets et des médiums, une attitude humoristique qui détourne les clichés occidentaux ou qui, plus politique, s’interroge sur la société africaine.

¬

Christian Jaccard - Agrégations

du 8 juillet au 14 octobre 2012

La démarche de Christian Jaccard se fonde sur une philosophie proche de l'ésotérisme. A la pratique de la combustion, il associe un "matériel" d'ordre rituel, primitif. La création par et dans le feu devient le passage obligé d'une transmutation de la matière, dont le résultat est imprévisible et plus ou moins abstrait.

¬

 

BBB centre d'art

Stratégies des espaces, séquence #2

du 25 avril au 7 juillet 2012

David de Beyter, Sebastian Freytag, Yohann Gozard, Joana Hadji- thomas et Khalil Joreige, Julie Morel, Guillaume Pinard, Benoît Police, Sebastien Taillefer – Quels sont les espaces qu’on décide comme stratégiques, du point de vue individuel ou collectif ; constructions des discours et rapports de pouvoirs...

¬

L'histoire est à moi

du 28 septembre au 21 octobre 2012

Daniela Comani, Ion Grigorescu, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Agnès Pezeu - dans le cadre du Printemps de Septembre, direction artistique: Paul Ardenne. Comment, aujourd'hui, l'artiste plasticien traite-t-il de l'Histoire et de sa propre place dans l'Histoire ?

¬

 

CAC Brétigny

Christodoulos Panayiotou · « 1. L’achat du cuivre »

du 13 mai au 30 juillet 2012

À travers la production de dispositifs mêlant toutes sortes de références, de Mary Poppins à Bertolt Brecht, des feux d’artifices à la Mafia italienne, Christodoulos Panayiotou nous invite à renégocier le discours politique et historique de nos pratiques sociales. En rendant disponible la double signification des objets que convoquent ses œuvres, Christoudolos questionne notre rapport au discours et à sa mémoire.

¬

Christodoulos Panayiotou · « 2. Rapporter le monde au monde »

du 1er au 30 juillet 2012

Comme souvent, le jeune artiste chypriote articule son exposition dans le temps et dans l’espace. Le second chapitre "Rapporter le monde au monde" vient se superposer à "L’achat du cuivre" inauguré le 13 mai.

¬

Isidoro Valcàrcel Medina - 18 pictures and 18 stories (#5)

du 5 au 27 octobre 2012

Ce projet en plusieurs parties a été conçu par l'artiste Isidoro Valcàrcel Medina en partenariat avec plusieurs centres d'art. À chaque étape, différents narrateurs racontent une histoire à partir d'une photographie d'une performance de l'artiste qui reste disponible par téléphone pour répondre aux éventuelles questions.

¬

Terre Thaemlitz - Soulnessless - Cantos I-V

du 5 octobre au 30 novembre 2012

Après avoir soutenu depuis 2009 les différentes étapes de production de son dernier album « Soulnessless » (Meditation on Wage Labour and the Death of the Album - CAC Brétigny 2009 ; Traffic With The Devil and Two Letters – CAC Brétigny 2011), le Centre d’art contemporain de Brétigny présente aujourd’hui l’œuvre majeure en cinq chants de Terre Thaemlitz, dans un format d’exposition spécialement conçu pour cette occasion et qui sera le cadre du concert d’ouverture présenté par l’auteur avec la succession des quatre principaux chants.

¬

 

Centre d'Art Bastille

Elisa Pône

du 28 janvier au 1er avril 2012

Alors que la vitesse nous réorganise, que le temps réel nous tire vers ce que Paul Virilio nomme une “communauté des affects”, il semblerait qu’il n’y ait plus de place ni de temps pour juger de notre propre réalité. Jouant sur la perception de la durée, les films et images d’Elisa Pône interrogent notre propre rapport au réel.

¬

Laurent Pernot

du 23 juin au 9 septembre 2012

Laurent Pernot expérimente des processus temporels, poétiques et immersifs. Ses productions s'articulent de façon récurrente autour des notions de visible et d'invisible, du temps et des égarements de la mémoire, en s'inspirant de l'imaginaire des sciences et de l'histoire qui hantent l'individu comme la société.

¬

Studio 21bis

du 28 septembre au 25 novembre 2012

Par le biais de leur matériau de prédilection, le carton, Studio 21bis vont transformer complètement le Centre d'Art Bastille en invitant le spectateur à une immersion en un monde surprenant au sein d'une ambiance chaotique, perturbant ainsi sa perception habituelle du lieu.

¬

 

Centre d'art contemporain / Passages

Space Oddity

Morgane Tschiember

du vendredi 27 janvier au vendredi 16 mars 2012

Vernissage le jeudi 26 janvier

Morgane Tschiember s'applique à poser des questions liées à l'architecture.
Partant du principe, que certaines œuvres sont créées dans le but de modifier
le contexte et qu'il est par conséquent difficile d'intégrer une œuvre
dans une architecture, et inversement, sans détruire l'une ou l'autre, elle explore les zones de tensions, voire de conflits, entre l'œuvre et le lieu.

¬

Anita Molinero

du 20 avril au 1er juin 2012

« Ces belles traces d’une époque me renvoient aux miennes. J’ai repensé à d’anciennes productions, tout aussi stylisées, que je suis ravie de revoir installées sur la cheminée, proche des boi- series ou dans le jardin d’hivers de cette maison particulière réaménagée en centre d’art contemporain et neutralisée dans son animisme. »

 

du lundi au samedi de 14h à 18h, sauf les jours fériés Centre d’art contemporain / Passages 9 rue Jeanne d’Arc · 10 000 Troyes t 03 25 73 28 27 · www.cac-passages.com

¬

On ne peut régner innocemment

du 29 juin au 28 septembre 2012

En écho à la situation politique et économique actuelle, notamment aux nombreux mouvements de contestation qui émergent depuis quelques mois de par le monde, le Frac Champagne-Ardenne est invité à concevoir une exposition qui réunit un ensemble d'œuvres qui abordent les questions de l'engagement et de la protestation.

¬

Eugène van Lamsweerde

du 26 octobre au 14 décembre 2012

Peintre, dessinateur et sculpteur d'origine néerlandaise, Eugène van Lamsweerde vit et travaille dans l'Aube depuis près de 40 ans. Il développe également une production récente avec le célèbre duo Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin, qui comptent parmi les photographes les plus réputés au monde.

¬

 

Centre d'art contemporain de la Ferme du Buisson

Plus de croissance : un capitalisme idéal...

du 24 mars au 22 juillet 2012

Avec Michel Blazy, Maxime Bondu, Simon Boudvin, Mark Boulos, Blanca Casas Brullet, Charlie Jeffery, Toril Johannessen, Gustav Metzger, Dan Peterman, Thorsten Streichardt, Simon Starling, Superflex, Lois Weinberger.

A l'heure où nous traversons une crise économique mondiale, treize artistes internationaux explorent la notion de croissance, ses potentialités et ses limites.

¬

 

Centre d'art et photographie de Lectoure

Autonomes d'hiver

du 13 janvier au 19 février 2012

Attentif depuis toujours à la création émergente, le Centre de photographie de Lectoure invite l'Ecole Supérieure d'art des Pyrénées. L'exposition réunit des travaux de jeunes diplomés, représentatifs d'une génération qui ancre nos questionnements contemporains dans une réalité sociale et géographique. 

¬

Guillaume Janot · Hortense Soichet

du 28 avril au 03 juin 2012

L’enquête photographique d’Hortense Soichet « Des habitants, le Haute-Garonne » prend à Lectoure la forme d’un site internet. « Just like Heaven » réunit deux séries de Guillaume Janot qui traitent du paradoxe de la représentation par la photographie : où situer le vrai et le faux dans une société de la représentation permanente ?

 

du mercredi à dimanche, de 14h à 18h

 

Centre d’art et photographie de Lectoure 8 Cours Gambetta · 32 700 Lectoure t 05 62 68 83 72 · www.centre-photo-lectoure.fr

¬

L’Eté photographique de Lectoure

du 21 juillet au 26 août 2012

Au programme de l'édition 2012 : Nicola Costantino, Claudia Imbert, Ananias Léki Dago, Adriana Lestido, Jerzy Lewczynski, Marcos Lopez, Pascal Navarro, Arnold Odermatt...

voir le focus de ce mois-ci : www.dca-art.com/fr/focus

¬

Bernard Dufour · Manipulations

du 20 octobre au 16 de?cembre 2012

L'exposition rassemble pour la première fois l'œuvre photographique du peintre Bernard Dufour, artiste majeur de la scène française. Connu pour être peintre, Dufour pratique quotidiennement la photographie. Associant des images des années 50 à des photographies récentes, Manipulations porte un nouvel éclairage sur son travail.

¬

 

Centre d'art le LAIT Laboratoire artistique international du Tarn

Nicolas Daubannes

de fin janvier à fin mars

Le souvenir et son expérience sont ses médiums, que ce soit dans l'évocation d'un passé vécu, dans la création de mémoires ou l'empreinte / emprunt d'un présent. Ses travaux évoquent les mêmes questions que posent les natures mortes et vanités. Quelle importance à la vie terrestre ? Que reste-t-il de notre passage ? 

¬

Horizons persistants

du 24 mars au 17 juin 2012

Horizons persistants a pour objet d'interroger les liens entre art et architecture, d'un point de vue politique et poétique, extérieur et intérieur, par la mobilité du regard et du mouvement des corps et des paysages. Exposition rassemblant des œuvres vidéo issues de collections publiques françaises.

¬

Niek van de Steeg

du 6 juillet au 28 octobre 2012

L'œuvre de Niek van de Steeg interpelle l'architecture, l'économie, l'écologie, les échanges sociaux, la démocratie et son fonctionnement. «Yellow Cake § Black Coffee» présentera plusieurs œuvres autour de la question de la matière première et de la production économique, par un parcours architecturé traversant les Moulins.

¬

 

Centre d’art contemporain - la synagogue de Delme

Louise Hervé et Chloé Maillet

du 25 février 2012 au 13 mai 2012

Entre salon de lecture et réserve de musée, l’exposition dévoile au fil des semaines un roman-feuilleton dont le motif central, la cristallisation, fait écho à une série d’objets, exhumés des réserves de musées locaux : cristaux, bustes de figures historiques, objets archéologiques, révèlent leurs liens secrets avec le texte...

¬

 

Centre d’art contemporain d’Ivry - le Crédac

Mathieu Mercier

du 20 janvier au 25 mars 2012

¬

Boris Achour, Séances

du 13 avril au 3 juin 2012

Lieu associé à La Triennale 2012, le Crédac propose Séances de Boris Achour, « une exposition en forme de spectacle, un spectacle en forme d’exposition. »  Dans un décor-paysage à arpenter pendant une durée fixe de 45 mn, des films, des sculptures, des textes sont autant de fragments d’un récit qui reste à composer par le visiteur.

¬

Toucher de l'oeil

du 14 au 28 juin 2012

Le « bureau des publics » du Crédac investit les espaces du centre d’art pour présenter une sélection d'actions de médiation menées auprès du public depuis 2005.

¬

le dos du désert

du 13 juin au 28 juin 2012

Les étudiants de L'Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris Cergy, à travers un ARC (atelier recherche et création) mettent en place au Crédac "le dos du désert", une lecture originale de la collection de Françoise et Jean-Philippe Billarant sous forme d'exposition.

¬

L'Homme de Vitruve

du 14 septembre au 16 décembre 2012

Pensée en connivence avec la Manufacture des Oeillets, nouveau lieu occupé par le Crédac, cette exposition collective réunit des oeuvres qui concernent le monde industriel, la disparition progressive des savoir-faire ouvriers, les mouvements sociaux au sein des usines d'hier et d'aujourd'hui, envisageant le monde du travail comme une archéologie moderne.

¬

 

Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière

Champ d’expériences

du 8 juillet au 23 septembre 2012

A partir d'un choix d'œuvres reflétant les liens entre paysage et sculpture, notamment parmi les collections publiques du Limousin, cette grande exposition collective s'inspire de l'histoire du centre d'art tout en préfigurant les expositions à venir et le nouveau programme de résidences.

¬

 

Centre National d'Art Contemporain de la Villa Arson

L'institut des archives sauvages

17 FEVRIER - 28 MAI 2012 Vernissage le 16 février à 18h

Cette exposition réunira une trentaine d'oeuvres contemporaines qui ont toutes pour point commun de proposer des systèmes d'archivages orignaux et singuliers, tant dans leur forme que dans leur contenu. Il s'agira de sortir des classifications habituelles à vocation scientifique ou historique pour inventer des nouveaux moyens de collecte, de restitution ou de consultation de documents. Chaque archive sauvage crée sa propre institution, ses méthodes de classement, ses catégories propres, ses fonctions et usages.

¬

A la vie délibérée ! Une histoire de la performance sur la Côte d'Azur de 1951 à 2011

du 30 juin au 28 octobre 2012

Plus de 100 d'artistes sont réunis, des lettristes aux plus contemporains, en passant par les Nouveaux Réalistes, Fluxus, les collectifs et figures marquantes des années 1970 à aujourd'hui. Tous ont développé un art lié à l'action, à la transgression et au décloisonnement des genres. Une base de données rassemble nombre de documents inédits liés à cette aventure.

¬

Ben signe Nice - Ben et la performance

du 30 juin au 28 octobre 2012

Un ring de boxe entouré d'une tribune, de documents et d'objets - mémoire de ses performances et de celles organisées sur la Côte d'Azur ou produits dérivés d'idées que l'artiste inventorie - est le théâtre d'actions que Ben organise tous les mercredis à 18h (en juillet et en septembre). Chaque action sera réalisée en public, filmée puis retransmise en différé sur un écran placé au centre de l'installation. Ce ring est identique à celui que l'artiste avait installé à Cologne lors de l'exposition Happenings and Fluxus organisée en 1970 par Harald Szeemann. La Villa Arson rend ainsi hommage à Ben à l'occasion du 50ème anniversaire de Fluxus et dans le cadre du programme de recherche qu'elle mène depuis 2007 - grâce au soutien constant du Conseil Général des Alpes-Maritimes - sur l'histoire de la performance sur la Côte d'Azur de 1951 à nos jours.

¬

 

Centre Photographique d'Île-de-France

Yves Tremorin · La Dérivée Mexicaine

du 28 janvier au 15 avril 2012

En 2009, lors d'une résidence au Mexique, Yves Trémorin a réalisé un ensemble de photographies qui décrit le pays, d'une part, à travers la spécificité des corps de ses habitants et, d'autre part, à partir d'imageries animale et objectale des figures symboliques communes aux différentes cultures persistantes dans le monde contemporain.

¬

Vincent Debanne · No exaggeration

du 28 avril au 15 juillet 2012

L’exposition personnelle de Vincent Debanne au Centre Photo- graphique d’Île-de-France rassemblera les dernières séries de l’artiste qui ont en commun d’explorer notre cadre de vie contem- porain dans sa dimension sociale et politique, à l’aune d’une fine connaissance de l’histoire visuelle et par un savant recours au montage numérique.

¬

The Human Board

du 29 septembre au 21 décembre 2012

Commissaire invité : Michel François

Le Centre photographique d'Ile-de-France, le Parc culturel de Rentilly et le Fonds régional d'art contemporain d'Ile-de-France invitent l'artiste belge de renommée internationale, Michel François, à proposer une exposition à partir de la collection du FRAC Ile-de-France.

¬

 

Centre Régional d'Art Contemporain Occitanie

Dialogue, Martine Aballéa – Pierrick Sorin

du 27 janvier au 11 mars 2012

Cette exposition propose de croiser les univers artistiques de Martine Aballéa et Pierrick Sorin. En partenariat avec le Théâtre des 13 vents  CDN Languedoc-Roussillon Montpellier.

¬

Sylvie Fanchon · Morgane Tschiember

du 6 avril au 28 mai 2012

« c’est bien sûr, les différences et contrastes entre leurs travaux qui font tout l’intérêt de ce dialogue, et de ce qu’il instaure. Le point commun se trouve dans l’ancrage dans l’histoire de l’art (...) Cela constitue une base commune solide, sur laquelle les appro- priations, interprétations, et mise en forme sont individuelles. »

 

 

du lundi au dimanche 12h30 à 19h, fermé le mardi

week-end de 14h à 19h et en été de 15h à 20h

 

CRAC Languedoc-Roussillon 26 quai Aspirant Herber · 34 200 Sète t 0467749437 · http://crac.languedocroussillon.fr

¬

Michel François - Pièces à conviction

du 29 juin au 30 septembre 2012

« L'ensemble de la production de Michel François s'inscrit dans un système en apparence hétéroclite, mais diablement efficace et ô combien pertinent, un work in progress permanent, où chaque œuvre produite en recèle potentiellement plusieurs autres en son sein(...) »

Extrait texte paru dans la revue 02, écrit par Antoine Marchand, 2010.

¬

 

Chapelle Saint-Jacques centre d'art contemporain

Hortense Soichet · Des habitants

du 23 juin au 06 octobre 2012

Hortense Soichet travaille sur la représentation des territoires et plus largement sur la question de l'habiter. Depuis février 2011, elle a rencontré des habitants de la Haute-Garonne pour photographier l'intérieur et l'extérieur de leur maison, habitat significatif des zones périurbaines et rurales.

 

La Chapelle St Jacques est fermée jusqu'à fin 2012 pour travaux. L'exposition sera présentée dans l'espace public de la ville de St Gaudens.

¬

 

CIRVA

Hors les murs · Curiositas

du 26 mai au 4 août 2012

Curiositas, une petite histoire des formes dans la collection du CIRVA Centre culturel (Salle Raphaël), Saint-raphaël. Présenta- tion d’une sélection d’œuvres de Gaetano Pesce, Marcial Berro, olivier Gagnère et Pucci de Rossi, issues de la collection du cirva.

Centre culturel Saint-raphaël

Place Gabriel Péri · 83 700 Saint-Raphaël

t 04 91 56 11 50 · www.cirva.fr · www.ville-saintraphael.fr

¬

La tentation du verre · Un choix dans la collection du CIRVA

du 23 juin au 18 novembre 2012

Présentation de quelques œuvres significatives de la collection du CIRVA au Château de Villeneuve - Fondation Emile Hugues, Vence (G. Barbier, J-L. Byars, G. Caccavale, R. Deacon et B. Woodrow, H. Fridfinnsson, P-A. Gette, M-A. Guilleminot, T. Kovachevich, G. Penone, J. Perez, N. Perkal, J. Sterbak, T. Winters)


du mardi au dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

Musée de Vence
Château de Villeneuve
2 place du Frêne
06 140 Vence?t
tel 04 91 56 11 50
www.museedevence.com

¬

Stones and bones

du 29 juin au 30 septembre 2012

En 2011, la Villa Noailles et le CIRVA ont inauguré le prix CIRVA attribué au lauréat du Grand prix du jury du Festival Design Parade. Le lauréat se voit ainsi offrir une résidence de création au sein des ateliers du CIRVA pour la réalisation d’un vase. Edité en trois exemplaires uniques, le vase imaginé par le designer lauréat vient compléter la collection permanente de la Villa Noailles ainsi que celle du CIRVA. La troisième pièce est à la disposition du créateur. La nouvelle création fait l’objet d’une première exposition lors de l’édition suivante du Festival Design Parade.

En 2011, 2 lauréats ex-æquo ont été désignés : Jean-Baptiste Fastrez et Brynjar Sigurdarson. Les vases qu'ils ont réalisés au CIRVA lors de leur résidence en 2011-2012 sont montrés dans l'exposition « Stones and bones », avec les projets qu'ils ont développés avec les autres partenaires du Festival Design Parade (Sèvres-Cité de la Céramique et Galerie Kreo, Paris).

 

Villa Noailles
Montée de Noailles

83400 Hyères

¬

Jean-Luc Moulène

du 29 septembre au 25 novembre 2012

Présentation des Nœuds soufflés et des Nœuds borroméens de Jean-Luc Moulène, réalisés au CIRVA en 2012.

Modern Art Oxford

30 Pembroke Street, Oxford OX1 1BP, Royaume-Uni

¬

 

cneai =

Yona Friedman · Musée sans bâtiment

du 13 mai au 30 septembre 2012

Yona Friedman réalise des œuvres monumentales sur le hameau Fournaise : un dessin au sol et deux structures à ciel ouvert, Le musée protéinique et Le musée de rue, qui requièrent la partici- pation du public. Véritable laboratoire de formes et de gestes, ces « musées » révèlent la dimension visionnaire de ses concepts architecturaux.

¬

= FESTIVAL = ISLAND #1

samedi 29 et dimanche 30 septembre 2012

3 week-end artistiques par an qui proposent au public d’assister à un programme d’œuvres vivantes. Les programmes Festival sont l’occasion de présenter les formes expérientielles de la création contemporaine : concerts, chorégraphies, prises de paroles, performances, projections, etc. Remplaçant les «inaugurations», ils déplacent la médiatisation vers un public large et contribuent à former un public de véritables «amateurs».

¬

= Scénario d'automne = un lieu d'art en dix points de vue par 75 artistes

du 29 septembre au 21 décembre 2012

À la manière d’un producteur indépendant opérant dans les marges de la culture dominante, le Cneai invite artistes, commissaires d’exposition, éditeurs, collectionneurs, etc., à écrire une histoire de l’art parallèle.

¬

 

Crac Alsace / Centre Rhénan d'Art Contemporain

I WISH BLUE COULD BE WATER / ECHO OF THE MOON - VANESSA SAFAVI/ LUCA FRANCESCONI

du 15 juin au 16 septembre 2012

le CRAC Alsace présente les premières expositions personnelles dans un centre d’art français de Vanessa Safavi et Luca Francesconi.
Les deux expositions interrogent la pratique élargie de la sculpture aujourd’hui, notamment l’usage des matériaux, qu’il s’agisse des matériaux bruts de la sculpture (du marbre au plastique) ou des matériaux culturels qui lui servent de socle (art populaire, littérature, musique, etc.).

¬

 

Espace Croisé

Virginie Yassef

Janvier - Mars 2012

¬

ABDEL ABIDIN

du 23 mars au 07 juillet 2012

Adel Abidin présente plusieurs installations vidéos dans lesquelles il aborde divers thèmes dont l’enfance, l’identité et la mémoire. En 2011, l’artiste a représenté l'Irak à la Biennale de Venise. Né en 1973 en Irak, il vit et travaille à Helsinki, en Finlande.

¬

Florence Lazar

du 10 mai au 07 juillet 2012

Les Bosquets est une citée située à Clichy-Montfermeil, où les émeutes des banlieues avaient débuté en 2005. Accompagnée par des habitants, Florence Lazar pose sa caméra dans un quartier aujourd’hui soumis à un des plus grands projets de rénovation urbaine en France. Production du film, Les Bosquets, 2010, 51 mn 10.

¬

Mike Kelley - Michael Smith

du 4 octobre au 22 décembre 2012

L’Espace Croisé propose une exposition vidéo réalisée par deux artistes américains, Mike Kelley et Michael Smith, intitulée A Voyage of Growth and Discovery. Il s’agit là de la première collaboration entre les deux artistes qui se connaissent depuis 1975.
Le caractère déconcertant, provocateur et outrancier du travail de ces deux artistes s’exprime à travers un univers constitué de personnages, de situations et d’objets utilisés à contrepied. L’action se déroule lors du festival Burning Man, dans le désert du Nevada. Les deux artistes y développent une performance à partir du personnage Ikki, inventé par Michael Smith il y a plus de trente ans maintenant.
Cette performance est l’une des dernières réalisée par Mike Kelley disparu en janvier 2012.

¬

 

Espace de l’Art Concret

Nouvel accrochage de la collection

du 20 mai au 31 décembre 2012

À l’occasion de la Nuit des Musées 2012, l’EAC propose un accrochage inédit de la Collection permanente Albers-Honegger avec des œuvres encore jamais présentées au public qui témoignent de la diffusion et des perspectives qu’offre un art non figuratif. (collection inscrite au Centre national des arts plastiques / FNAC)

¬

Hyperprisme 3 - Pascal Broccolichi

du 20 mai au 04 novembre 2012

L’installation sonore présentée ici est indissociable du lieu d’exposition puisque Pascal Broccolichi a travaillé sur ce site en accompagnant toute la construction du bâtiment de 2001 à 2003. Équipé de capteurs accéléromètres, il a enregistré le mouvement sismique et électromagnétique de l’Espace de l’Art Concret depuis les fondations jusqu’à la pose de la dernière dalle du chantier. En diffusant 10 ans plus tard ces ondes dans les espaces d’expositions temporaires de la Donation Albers-Honegger, il ranime en quelque sorte la dynamique vivante du lieu et superpose sur elle-mêmes, la résonance des harmoniques pures avec leur mémoire immatérielle.

¬

THE VELVET THUD

du 20 mai au 04 novembre 2012

L'installation "The Velvet Thud" est un dispositif spécifique qui prend la totalité de la première salle de la donation Albers-Honegger. Le projet consiste à créer une immersion totale dans les codes muséographiques de cette architecture dédiée à l’art concret et de certains des préceptes qui l’activent. A travers ses installations, Jérôme Poret communique une approche du son éminemment physique. La perception des phénomènes sonores se révèle visuellement en s’affranchissant de la dimension auditive. Interrogeant les mécanismes d’interprétation du réel et de son événement, il appréhende l’architecture comme une structure amplificatrice et émettrice d’un environnement social et artistique donné.

¬

Collages

du 1er juillet au 4 novembre 2012

Lorsqu’en 1912, Georges Braque utilise pour la première fois dans l’une de ses compositions un papier manufacturé, il ouvre une brèche profonde dans le système de représentation jusqu’alors en vigueur. L’utilisation de ces éléments bruts, morceaux de réel extraits directement du quotidien et intégrés tel quel sur la surface de l’oeuvre, va dépasser largement le champ du cubisme, suscitant une profonde incidence sur d’autres mouvements comme le futurisme, le constructivisme ou encore le dadaïsme. Deux voies principales vont alors surgir, l’une basée sur une expérimentation spatiale et formelle, l’autre, reposant sur un rapport référentiel et narratif.

¬

 

Galerie Edouard Manet/ Ecole municipale des beaux-arts

Les dernières acquisitions du Fonds municipal d’art contemporain de Gennevilliers

Exposition du 12 janvier au 25 février 2012

Avec Loris Gréaud, Daniel Firman, Hippolyte Hentgen, Armand Jalut, Rainier Lericolais, Marlène Mocquet, Anita Molinero, Bruno Peinado, Julien Prévieux, Pierre Savatier, Zineb Sedira, Raphaël Zarka.
En 1994, la Ville de Gennevilliers crée son Fmac : son Fonds municipal d’art contemporain. Le fonds est d’abord imaginé en lien avec l’activité artistique locale. Mais déjà, quelques œuvres sont acquises dans le sillage des expositions programmées à la galerie Édouard-Manet.

¬

DERELICT

du 15 mars au 12 mai 2012

L’exposition "DERELICT" réunit dans un face-à-face inédit et stimulant deux jeunes artistes, Farah Atassi et Stéphanie Cherpin. Si leurs pratiques s’inscrivent dans des champs distincts – la peinture et la sculpture -, toutes deux sont mues par un intérêt commun pour les ruines d’une certaine modernité.

¬

L’Utopie d’August Sander

du 13 septembre au 10 novembre 2012

Mohamed Bourouissa a initié un vaste projet autour du monde du travail et du statut actuel des demandeurs d’emploi, dont le protocole se développe en plusieurs étapes sur différents territoires et favorise la rencontre entre des réalités qu’a priori tout sépare. Un camion aménagé en studio de prise de vue, des imprimantes 3D, des statuettes en résine polyester et leur vente à la sauvette sont autant de facettes de cette utopie en marche à découvrir à Gennevilliers avant son exposition finale dans le cadre de Marseille-Provence 2013.

¬

 

image/imatge

/impression 2/ et /impression 3/

du 5 avril au 5 juin 2012

La programmation 2012 est construite autour d'artistes et graphistes qui mettent les images imprimées au cœur de leurs recherches. Chaque mois sur les vitrines les artistes proposent des œuvres, David Mozziconacci et Pierre-Lin Renié se succèdent d’avril à fin mai.

¬

/impression 5 et /impression 6

du 5 juin au 30 juillet 2012

En juin, le studio Tradition moderne investira l'espace et les vitrines, en juillet ce sera Paul Pouvreau en préfiguration de son exposition inaugurale du nouveau centre d'art. Le cycle /impressions/ permet également de mettre en avant le travail et la poli- tique d'éditions du centre d'art.

¬

/impression 6

du 12 juillet au 1er septembre 2012

"Interface" de Paul Pouvreau clôture le cycle /impressions/.

/impression 6/ est la dernière proposition du cycle, invitation a été faite à Paul Pouvreau en préfiguration de son exposition monographique qui inaugurera le futur centre d'art en 2013... Interface est le titre de sa proposition pour les vitrines. La rencontre se déroulera délibérément alors que le travail est encore en cours autour des questions de création et d'élaboration de projets.

Installation au 11 rue Jeanne d'Albret, Orthez.

¬

Delphine Balley & Nouveaux Commanditaires

du 15 septembre au 20 octobre 2012

Pendant les travaux du futur centre d'art, nous investissons un espace de transition. Nouveau cycle de rencontres, accrochages, éditions et installations : Les petites formes. Premier rendez-vous en septembre autour des Nouveaux Commanditaires de la Fondation de France et l'artiste Delphine Balley invitée pour un projet à Orthez.

¬

Les petites formes #2 : Domestiques & Publiques

du 24 octobre au 8 décembre 2012

Les images imprimées et la collection sont les fils conducteurs de la programmation transitoire. Domestiques & publiques est une proposition construite à partir des collections de l'artothèque de Pessac, Les arts au mur et de la future artothèque Pau-Pyrénées. Accrochage au sein de l'espace librairie d'image / imatge.

¬

 

Institut d’Art Contemporain

Dimensions variables

du 4 juillet au 19 août 2012

Les œuvres réunies dans l’exposition Dimensions variables ont en commun l’expression d’une manière de se positionner dans le monde, qui passe par des outils de mesure et un rapport mathématique, topographique à l’univers.
En géomètres du sensible, les artistes présentés tentent de rendre visible l’impalpable, l’imperceptible, ce dont on n’arrive pas à se faire une représentation.

Avec Francis Alys, Leonor Antunes, Jason Dodge, Cevdet Erek, Ceal Floyer, Michel François, Alexander Gutke, Pratchaya Phinthong, Evariste Richer, Bojan Sarcevic, HansSchabus, Clémence Torres, Joëlle Tuerlinckx, Mona Vatamanu & Florin Tudor, Jordan Wolfson

¬

Bojan Sarcevic - L'ellipse d'ellipse

du 21 septembre au 18 novembre 2012

L’Institut d’art contemporain invite Bojan Šarcevic à réaliser une importante exposition personnelle qui rassemble une quarantaine d’oeuvres constituées de sculptures, films, photographies, collages. L’ellipse d’ellipse prolonge l’exploration de différentes questions récurrentes dans le travail de Bojan Šarcevic : le principe de construction/déconstruction, la portée de l’architecture, les processus de mémoire et de transmission…

¬

 

Jeu de Paume

Ai Weiwei : Entrelacs

du 21 février au 29 avril 2012

¬

Berenice Abbott

du 21 février au 29 avril 2012

¬

Jimmy Robert : "Langue matérielle" Satellite 5. Programmation de Filipa Oliveira

du 21 février au 29 avril 2012

¬

Eva Besnyö, 1910-2003 : l'image sensible

du 22 mai au 23 septembre 2012

Artiste d'origine hongroise moins connue que ses compatriotes Robert Capa et André Kertész, mais "grande dame de la photographie néerlandaise", Eva Besnyö est de ces femmes qui ont trouvé dans la photographie non seulement un métier mais une forme d'émancipation, et de ces artistes d'avant-garde, émigrés, qui choisirent l'Europe comme terrain de jeu et de travail.

¬

Rosa Barba

du 22 mai au 23 septembre 2012

Le cinéma est le langage de Rosa Barba. Elle le crée, l’analyse, l’étudie, le dissèque, en isole les différents éléments – texte, bande originale, images et lumière – et les (re)présente, parfois isolément. Le film est transformé en objet textuel et sculptural. Expérimenter les limites du médium est au cœur de sa pratique.

¬

Laurent Grasso

Avec la vidéo, la sculpture, la peinture, le dessin, le dispositif, Laurent Grasso s’inteéresse à quatre ideées : l’observation du ciel, la surveillance, les « fantômes politiques » et la beauté trompeuse. Il appréhende la reéalité par ses limites, convoque ce qui est connu ou familier et questionne des problématiques très contemporaines.

¬

 

La Criée centre d'art contemporain

Mikhailov Boris Salt Lake

du 20 janvier au 11 mars 2012

¬

Sekula Allan The dockers museum

du 6 avril au 20 mai 2012

¬

Romain Louvel · L’exposition

du 15 juin au 12 août 2012

Romain Louvel s'intéresse au jeu de l'art dans la réalité sociale. Il travaille également sur des dispositifs artistiques d'infiltration et de perturbation de la vie quotidienne. Ses travaux s'associent aux démarches artistiques qui se préoccupent de l'activité politique de l'art et de sa présence critique dans l'espace social et institutionnel.

¬

Sleeping sickness - Phinthong Pratchaya

du 13 septembre au 9 décembre 2012

La 3ème édition des Ateliers de Rennes – biennale d’art contemporain Les Prairies, se déploie autour d’une figure de conquête aux incarnations multiples : le pionnier. Il s’agit de déplier les aspects contradictoires d’une figure ambivalente, du pionnier américain au migrant planétaire. À cette occasion, La Criée accueille l’artiste thaïlandais Pratchaya Phinthong pour une exposition inédite intitulée sleeping sickness.

¬

 

La Galerie, Centre d'art contemporain

Les monuments invisibles

du 26 mai au 21 juillet 2012

Costanza Paissan, curatrice italienne en résidence à La Galerie, invite Eric Baudelaire, Tomaso de Luca, Goldiechiari, Iris Touliatou, et Stefanos Tsivopoulos... à explorer la question de la mémoire liée au monument entre amnésie et effacement, et reconstruction et recomposition du réel.

¬

Emmanuelle Castellan

du 22 septembre au 17 novembre 2012

L'artiste présenteraune série de dessins et de nouvelles toiles, souvent mises en situation dans l'espace, aux côtés de peintures murales.

La peinture d'E. Castellan est empreinte d'une évanescente présence « à retardement ». De l'atelier à l'espace d'exposition, les motifs sont conjugués d'une manière expérimentale, et déclinés dans un total décloisonnement. Murs, cimaises, encadrements de fenêtre...

Ce geste, en apparence sans gravité, investit alors ici l'espace d'une manière toute subjective, mi-éthérée, mi-organique. Le regard semble presque glisser sur ce qu'elle appelle notamment ses « peintures-écrans », murs mobiles obliques qui scandent la déambulation et investissent malicieusement l'espace.

¬

 

Le 19, Centre régional d'art contemporain

Parti Pris

du 21 janvier au 22 avril 2012

Des artistes de différentes disciplines présentés par l'Espace multimedia gantner, Le 19, Crac et Éric Suchère.

¬

La peinture mode d’emploi

du 12 mai au 26 août 2012

Bertrand, Burgos, Damas, Filippi, Frize, Fyfe, Hysbergue, Le Méléder, Roth, Scafati, Van der Meulen. L’exposition regroupe des peintres de différentes générations qui sans renoncer aux médiums traditionnels de la peinture, opèrent une réduction de leur pratique à un certain nombre de procédures ou l’élargissent à d’autres champs.

¬

Au-delà du tableau

du 15 septembre au 30 décembre 2012

Aborder la peinture à partir de l'objet ou de matériaux industriels. Investir le volume, le son, l'espace ou l'image. Etendre son domaine hors de son champ, à l'ère de l'image numérique et du son, des matériaux composites et de l'objet : Armleder, Bart, Decrauzat, Fritscher, Mencoboni, Perrot, Pinaud, Sobrino, Verstraete...

¬

 

Le CAIRN Centre d'art

JEAN PERDRIZET, INVENTEUR

du 29 juin au 29 octobre 2012

¬

Valère Costes, Dark rain

du 6 juillet au 16 septembre

Invité en 2011 à confronter quatre de ses installations aux collections encyclopédiques du musée Gassendi, Valère Costes revient à Digne à l’été 2012 présenter une pièce produite par le CAIRN et réalisée en écho aux recherches menées avec les élèves du lycée Pierre Gilles de Gennes, dans le cadre d’un atelier pédagogique.
 
Dark Rain - Par l’ingénieux assemblage de 144 petits mécanismes projetant de l’eau sous une surface liquide noire, Valère Costes recrée artificiellement et sur un mode aléatoire, une pluie tropicale en intérieur. Cette nouvelle pièce sera mise en relation avec la vidéo The Built montrant l’érosion progressive de blocs d’argile disposés sous l’eau à la manière d’une cité engloutie. En l’espace de 30 minutes, ce paysage « urbain » va laisser place à des formes qui évoquent davantage la baie d’Halong par temps de brouillard.

¬

Olga Kisseleva · CrossWorlds

du 10 au 14 octobre 2012

Dans le cadre de la Fête de la science et en partenariat avec la Réserve naturelle géologique, Olga Kisseleva proposera CrossWorlds - Digne qui consiste en la création d'un "tag électronique" (Flashcode ou QRcode) à l'échelle de la nature autour de Digne-les-Bains, matérialisant la relation entre nature, nouvelles technologies et sculpture.

¬

Stéphane Thidet - Les Habités

du 5 octobre au 2 décembre 2012

Si l’homme agence l’espace pour le rendre « habitable » et propice du moins à son épanouissement, au moins à sa survie, ce phénomène ne va pas sans une certaine tension entre l’homme qui cherche à maintenir son habitat et la nature qui pousse à sa disparition progressive. « C’est ce petit no man’s land entre un état de fonctionnalité et un état de destruction » que Stéphane Thidet cherche à explorer au travers de sculptures, d’installations, de photographies ou de vidéos.

¬

 

Le Carré, Centre d'art contemporain du Pays de Château-Gontier

Elsa Tomkoviak

du 4 février au 15 avril 2012

Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales. Dans le travail d'Elsa Tomkowiak, la couleur comme une onde se propage dans l'espace. Elle la manipule dans des installations d'envergures, des escarpements, des sculptures, des dessins, des peintures.

¬

Joël Hubaut · Ubologie

du 2 juin au 26 août 2012

Joël Hubaut développe une œuvre hybride, fictionnelle et trans- versale par la multiplicité des supports et la variété des actions en se livrant à d'incessantes et intempestives relectures de l'histoire de l'art.

¬

Jacques Julien - Vieux tacots et ruines récentes

du 15 septembre au 11 novembre 2012

Né en 1967, Jacques Julien vit et travaille à Paris. Pour la chapelle du Genêteil,il présentera une nouvelle série d’une cinquantaine de sculptures.

Son travail est surtout marqué par des sculptures minimalistes inspirées du réel. En créant de nouveaux objets, il transforme et transgresse nos pratiques jusqu’à les rendre impossibles ou absurdes. Ses réalisations nous offrent une approche poétique et pleine d’humour du monde qui nous entoure.

¬

 

le Creux de l'enfer - centre d'art contemporain

Les enfants du sabbat xiii

du 25 février au 29 avril 2012

Avec cette manifestation annuelle qui arrive à sa treizième édition, ce sont douze artistes talentueux qui interviennent cette année 2012, tous issus de l'école nationale des beaux-arts de Lyon et de l'école supérieure d'art de Clermont Métropole. Des artistes à découvrir absolument et un catalogue à suivre.

¬

Les enfants du sabbat 13

du 23 mai 2012 au 2 septembre 2012

Les enfants du sabbat, cycle d’expositions initié par le Creux de l’enfer en 2001, propose cette année douze jeunes artistes pour sa treizième édition, tous issus de l’École supérieure d’art de Clermont Métropole et de l’École nationale supérieure des beaux- arts de Lyon.

¬

 

Le Grand Café - Centre d'art contemporain

Toby Paterson

du 28 janvier au 28 avril 2012

¬

Les Frères Chapuisat

du 15 juin au 2 septembre 2012

Les Frères Chapuisat réalisent des œuvres in situ aux confins de la sculpture monumentale et de la micro architecture qui évoquent des rêves, des peurs et des expériences liées à l'enfance. Le projet qu'ils réalisent au LiFE s'appuiera sur le contexte particulier du lieu, celui d'un bunker. Une exposition présentée dans le cadre d'Estuaire 2012 hors les murs.

¬

L'équilibre des contraires - Vincent Ganivet, Séverine Hubart

du 15 juin au 2 septembre 2012

Par la collecte, le détournement ou le recyclage, les artistes réunis portent un intérêt particulier au matériau et aux logiques constructives souvent proches d'une pratique du bricolage. Entre improvisation et maîtrise des techniques, ils façonnent chacun à leur manière un univers hétérogène peuplé de formes hybrides et qui tend, contre toute attente, à l'énergie et à l'équilibre. Une exposition présentée dans le cadre d'Estuaire 2012.

¬

Alexandre da Cunha

du 6 octobre au 30 décembre 2012

Co-commissariat de Zoë Gray et Sophie Legrandjacques
Natif du Brésil et installé depuis plusieurs années à Londres, l'artiste Alexandre da Cunha nourrit intimement son oeuvre de cette double culture. A la confluence de divers mouvements tutélaires (le ready-made duchampien, le modernisme architectural), il s'empare d'objets du quotidien et les transforme en objets de curiosités.

¬

 

Le Parvis, Centre d'art contemporain

Babeth Rambault

du 8 mars au 2 juin 2012

Babeth Rambault s’amuse avec notre environnement. L’artiste utilise des objets du quotidien qu’elle combine entre eux par associations d’idées, de mots et d’images : Et c’est toujours drôle.  Dans l’exposition « Landbarras » qui se déroule à Pau, les œuvres créent des collisions visuelles et sémantiques aussi loufoques que cocasses.

¬

John Cornu - Viser la tête

du 27 juin au 29 septembre 2012

Au Parvis John Cornu propose un scénario sensible et mental qui réagit aux particularismes du lieu. On le sait, l’artiste travaille en étroite relation avec le milieu dans lequel il évolue. On dit de lui qu’il est un artiste «contextuel», qu’il s’attache aux réalités des espaces investis en agissant dans des univers bien concrets. Ainsi, « Viser la tête » évoque tout autant la violence, la paranoïa et le spleen ressentis par l’artiste lors de sa première visite dans le centre d’art que le devenir traumatique du lieu qui dans quelques mois verra ses murs littéralement tomber en raison des travaux engagés pour la réfection du centre commercial qui l’abrite. L’ensemble de sa proposition est traversé par des forces contradictoires, d’un côté la radicalité des formes minimales et des codes de l’art conceptuel, de l’autre l’expression intense de la fureur et du désespoir des romantiques. Là, Lautréamont, l’enfant du pays, et Arthur Rimbaud avec son Dormeur du Val, s’invitent dans l’exposition et racontent en filigrane les guerres et les souffrances qui ravagent régulièrement l’humanité…

¬

Stéphanie Nava - Le logis des projections

du 29 juin au 29 septembre 2012

À travers ses oeuvres, Stépahnie Nava démêle les liens qui existent entre les corps et les objets qu’ils manipulent dans les lieux qui les accueillent. La pratique de Stéphanie Nava se base essentiellement sur un dessin virtuose qui sollicite les ressources de la feuille papier et du wall drawing. Son trait fin et précieux entre régulièrement en résonnance avec un corpus varié fait de sculptures, de maquettes d’architectures, d’installations, de vidéos et de photographies qui une fois associés visent une forme de chaos harmonieux. En effet, dans son oeuvre tout semble pouvoir s’hybrider et s’interpénétrer: le dedans rencontre le dehors, le monde construit se végétalise et le vivant permute en objet inerte tandis que les hommes et femmes se confondent en communautés d’anonymes...

¬

 

Le Quartier, Centre d'art contemporain

« Du monde clos à l’univers infini »

du 28 janvier au 25 mars 2012

Commissaires : Marc Bembekoff et Keren Detton
Cette exposition collective questionne la façon dont l'image en mouvement s'est émancipée de son cadre normé (tant au niveau de sa production que celui de sa diffusion) ; comment elle s'est extirpée de la salle de cinéma pour intégrer l'exposition à travers de nouvelles formes, prenant en compte à la fois le rôle du spectateur et l'objet créé.

¬

Armer les toboggans

du 14 avril au 10 juin 2012

L’exposition associe les œuvres de trois artistes de générations différentes (Robert Breer, Pierre Labat, Camila Oliveira Fair- clough) qui recourent dans leurs pratiques respectives à des références à l’art minimal. Et contrairement au célèbre postulat de l’art minimal, ce qu’on voit n’est pas toujours ce qu’on croit...

 

 

 

du mardi au samedi de10h à12h et de 13h à18h

dimanche et jours fériés de 14h à18h, fermé le lundi et le 1er mai
Le Quartier · centre d’art contemporain de Quimper 10 esplanade François Mitterrand · 29 000 Quimper?t 02 98 55 55 77 · www.le-quartier.net

¬

Claude Closky · Animations

du 29 juin au 18 novembre 2012

La pratique artistique de Claude Closky se développe au cœur des codes des représentations médiatiques. En recourant à des médiums aussi variés que le dessin, le collage, la photographie, la peinture ou les sites Internet, il réorganise méthodiquement des signes qui saturent le quotidien de notre société de consommation (slogans publicitaires, coupures de magazines de mode, logos des marques ou encore des statistiques…). Dans ses œuvres, le détournement des outils et de communication met en évidence l’impact des médias sur l’orientation de nos comportements. D’autre part, le constat de cette efficacité amène l’artiste à questionner sa propre pratique. Comment jouer avec le vocabulaire d’un système tout en restant à distance des modèles qu’il propose ? L’exposition au Quartier est l’occasion d’expérimenter des pistes nouvelles à partir d’une production d’œuvres inédites.

¬

motor show - Ingo Vetter & Detroit Tree of Heaven Woodshop

du 8 septembre au 7 octobre 2012

L’exposition « Motor Show », en partenariat avec le centre d’art Passerelle, réunit un ensemble de photographies et d’installations réalisées dans cette ville aujourd’hui marquée par la désindustrialisation. Sur fond de crise économique et de catastrophe écologique et sociale, les photographies d’Ingo Vetter et les sculptures produites avec Detroit Tree of Heaven Woodshop mettent l’accent sur une réalité oubliée dont la dynamique de déclin s’accompagne d’une transformation active des paysages post-industriels.

¬

Mémoire de verre

du 11 octobre au 18 novembre 2012

En partenariat avec l'Ecole Européenne Supérieure d'Art de Bretagne - Site de Quimper

 

Pièces réalisées par 24 étudiants de l’EESAB au Centre International d’Art du Verre (CIAV) à Meisenthal lors de deux workshops organisés par Christelle Familiari, Odile Landry, Hervé Le Nost et Michel Paysant 

¬

 

Maison des Arts Georges et Claude Pompidou

Bernard Dufour · Manipulations

du 8 avril au 3 juin 2012

Il est connu pour être peintre. Mais ses photographies éclairent autrement son travail d’artiste. Commencée comme la tenue d’un journal dans les années 50, la photographie a connu diffé- rentes acceptions pour Bernard Dufour, dont la vie amoureuse et les amitiés constituent le socle du travail.

 

tous les jours, sauf le lundi, de 14h à 18h
Maison des arts Georges Pompidou · 24 46160 Cajarc t 05 65 40 78 19 · www.magp.fr

¬

Le Parcours d’art contemporain en vallée du Lot

du 8 juillet au 2 septembre 2012

L'art contemporain s'installe chaque été dans la vallée du Lot, entre les Maisons Daura, laboratoire de création à Saint-Cirq-Lapopie, et le Centre d'art contemporain à Cajarc. Le Parcours propose des œuvres créées in situ par Renaud Bézy, Suzanne Husky, Frédérique Loutz et Ernesto Castillo, Philippe Poupet, Alexandra Sà, Guillaume Robert + Julien Clauss + Baptiste Tanné.

¬

Guillaume Pinard - Trésor

du 7 octobre au 23 décembre 2012

Virtuose du dessin, Guillaume Pinard développe le projet gargantuesque de recycler sa production et ses intérêts multiples pour la colection, la bande dessinée, les correspondances, la peinture classique, le son. Cette vaste marée de fragments malaxés est mis en mouvement pour articuler l'image d'un monde éclaté.

¬

 

Micro Onde - Centre d'art contemporain de L'Onde

Ever living ornement

du 6 avril au 30 juin 2012

Dans l’histoire de l’art et des cultures, l’ornement est au carrefour des questions esthétiques, architecturales et anthropologiques, propres à chaque grand mouvement de civilisation. Cette expo- sition consacrée à l’ornement dans la création contemporaine est abordée ici en tant qu’expérience d’un phénomène toujours actif et vivant.

¬

Take your time

du 2 octobre au 2 décembre 2012

En 2011, des rencontres avec des collectionneurs d'art sont organisées sur une proposition de Sophie Brossais. Dans le prolongement de ces expériences, un groupe assidu d'amateurs d'art est invité à participer à l'organisation d'une exposition à partir d'un choix d'oeuvres dans les collections du Centre national des arts plastiques.

¬

Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize

du 6 octobre au 15 décembre 2012

Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize travaillent en développant une pratique hybride et éclatée qui mêle sculpture, dessin et vidéo. Avec un goût prononcé pour l'accident, leurs installations construisent une étrange narration. Les propositions s'entremêlent, et dessinent les contours d'un cabinet de curiosité à la fois personnel et prolifique.

¬

 

Palais de Tokyo

Installation TRACES d'Amos Gitaï

Du 05 Février au 10 Avril 2011

Avec une oeuvre inaugurée voici près de trente ans, Amos Gitai est salué dans le monde entier comme l'un des grands cinéastes de notre temps.
Traversés par la question de l'identité et de l'exil, de la mémoire et de l'Histoire, ses films engagent une réflexion sur le passé et le présent, sur la nécessité de la transmission et sur le rôle de l'art. Aujourd'hui, le cinéaste poursuit ce questionnement en proposant, pour le Palais de Tokyo, une vaste installation conçue comme une expérience émotionnelle et intime au sein d'une histoire collective. Investissant le sous-sol, il crée une promenade visuelle et sonore d'une densité exceptionnelle dans des images extraites de ses films.

¬

La Triennale « Intense Proximité »

du 20 avril au 26 aout 2012

La Triennale « Intense Proximité »
La Triennale d’art contemporain investit les espaces du Palais de Tokyo et de sept lieux asso-ciés de Paris et sa proche banlieue. L’étroite collaboration entre ces différentes structures permettra à la manifestation d’envisager, à tra¬vers le concept d’ « Intense Proximité », ce que cela signifie de créer au¬jourd’hui dans le contexte d’une scène artistique française mon-dialisée et diversifiée.

¬

Fernando Ortega

du 15 juin au 3 septembre 2012

Première exposition monographique en France de Fernando Ortega produite par Sam Art Projects. Pour les amoureux du hasard, les amateur de l'imprévisible et de l'aléatoire...

¬

Alain Séchas - Sans cimaise et sans pantalon

du 15 juin au 3 septembre 2012

A l’occasion du Voyage à Nantes, Alain Séchas réalise une étape de Sans cimaise et sans pantalon dans la Galerie du Capricorne du Palais de Tokyo. A découvrir : des œuvres du musée des Beaux Arts de Nantes revisitées par l’artiste.

¬

 

Parc Saint Léger - Centre d’art contemporain

Atlas critique / Carte blanche au Peuple qui manque

Du vendredi 16 mars jusqu'au 27 mai 2012

¬

Jean-Pascal Flavien - breathing house, la maison respire

du 30 juin au 16 septembre 2012

Pour le Parc Saint Léger, Flavien produit la maison Breathing House, construite en parallèle de l'espace d'exposition. Tout à la fois lieu de vie et de travail, elle propose des allers-retours sur le mode de la respiration entre ces deux sphères hautement symboliques que sont l'espace intime de la maison et celui de l'exposition.

¬

Le Splendid

à partir du 4 octobre 2012

Une œuvre pérenne de Wilfrid Almendra au Parc Saint Léger. Un projet Nouveaux Commanditaires sous l'égide de la Fondation de France.

¬

 

Passerelle Centre d'art contemporain

Exposition collective

du 13 janvier au 10 mars 2012

Bettina Allamoda, Ursula Döbereiner, Mella Jaarsma, Seb Patane, Anila Rubiku. L'exposition rendra compte de la question de la représentation du corps, de sa transformation, de la façon dont il occupe l'espace, notamment à travers le vêtement, en s'appuyant sur des notions liées à l'identité, l'appartenance sociale, le genre et la mémoire.

¬

home/work/dress

du 30 mars au 09 juin 2012

Cette exposition vise à présenter des œuvres qui soulèvent des questions d’attributions identitaires, de codes de représentations sociales et leurs dé/constructions, implantés dans le rapport entre corps, vêtement et espace. Entre sculpture et design de mode, les œuvres interrogent également le rapport du corps à la peinture

¬

landscape in transformation / Brest-Leipzig

du 18 mai au 16 juin 2012

Paysages en transformation est un projet élaboré conjointement par les enseignants des écoles d'art de Leipzig et de Brest. En effet, les paysages de Brest -en Bretagne- et de Leipzig -en Saxe- ont subi de notables transformations dues à l'évolution de la situation économique. Ce phénomène de transformation urbaine commun à Brest et à Leipzig a été le point de départ d'une confrontation artistique en s'appuyant sur la découverte de preuves visibles : aspects historiques, réalité sociale actuelle, histoires orales, entretiens avec les témoins, etc. Les étudiants de l'option art de l'EESAB - site de Brest et de la School of Visual Arts de Leipzig se sont associés au cours du premier semestre de l'année scolaire 2011-2012 afin de travailler mutuellement ces questions des processus de mutation. Chaque participant en a exploré les signes sur son territoire par le biais de recherches historiques et de collecte de matériel : textes, images, vidéos.

 

¬

Sharon Kivland - un vent de révolution

du 18 mai au 25 août 2012

¬

culture / dress

du 22 juin au 18 août 2012

Cette exposition porte un regard sur les collections du musée des beaux-arts de Brest et de la Cinémathèque de Bretagne, et interroge sur les rites et coutumes à travers la représentation des costumes bretons depuis le 19e siècle.

¬

jeunesse

du 13 septembre au 24 novembre 2012

Avec Louisa Bäcker, Sarah Swantje Fisher, Kevin Fuchs, Jakob Ganslmeier, Aras Götken, Nancy Göring, Maya Hristova, Adelaide Ivanova, Lee Jaeurk, Alex Krack, RomanKutzowitz, Sebastian Marek, Katarzyna Mazur, Kilian Müller, Julia Luka Lia Nitzschke, Kamil Sobolewski, Yana Wernike, Manuel Wetscher

Ostkreuz - école de photographie, Berlin

¬

motor show - Ingo Vetter & Detroit Tree of Heaven Woodshop

du 13 septembre au 15 décembre 2012

Ingo Vetter & Detroit Tree of Heaven Woodshop porte un regard, à travers une série de photographies et d'objets, sur la ville américaine de Detroit, façonnée par l'industrie automobile. En partenariat avec le Quartier, Quimper et dans le cadre des Ateliers de Rennes / Biennale d'art contemporain.

¬

portraits commandés / refusés (1980 - 2010)

du 13 septembre au 19 décembre 2012

Clegg & Guttmann

Cette exposition intitulée portraits commandés / refusés (1980-2010) présente le travail photographique de ces artistes qui, suivant une analyse des conventions historiques et artistiques du portrait, mettent en évidence les figures du pouvoir et les structures collectives d’interrelations sociales.

¬

 

Transpalette

Katia Kameli · Seven acts of love in seven days of boredom

du 15 juin au 30 juillet 2012

Réalisatrice et productrice, Katia Kameli a mis en œuvre de nombreux projets dont une plate-forme de réalisation et production audiovisuelle à Alger.
Cette nouvelle grande installation, coproduite avec Vidéochroniques (Marseille) a été réalisée par l'artiste lors de sa résidence à Location One à New York.

¬

Joris Van de Moortel

du 5 octobre au 18 novembre 2012

Joris an de Moortel est un artiste iconoclaste qui peut être qualifié de sculptural voire d'architectural, d'installatoire, de performatif, de musical et même de pictural. Sa pratique absorbe de nombreux référents historiques à travers des formes artistiques détournées, presque renversées voire terroristes.

¬

 

Villa du Parc Centre d'art contemporain

le bruit du dessin

du 17 février au 7 avril 2012

edouard baribeaud, frank gerritz,jérémie grandsenne, katharina hinsberg,
denis knepper, nicolas muller, olivier nottellet, grégory wagenheim

¬

Aleksandra Domanovic, Oliver Laric

du 20 avril au 9 juin 2012

¬

la peinture sans les peintres

du 22 juin au 1er septembre 2012

Le modernisme avait voué la peinture à être un absolu.
Le peintre devait être absolument fidèle à son médium.
En d’autres termes, la peinture appartenait aux seuls peintres.
Or, depuis quelques années, des artistes qui ne sauraient être définis comme des peintres réalisent des peintures.
Il s’agit d’un phénomène dont l’ampleur justifie qu’il soit pris en compte comme tel. Une peinture aujourd’hui, et peut-être la plus intéressante de l’époque, n’est pas faite par des peintres.

¬

données insuffisantes pour réponse significative

du 15 septembre au 10 novembre 2012

Sous la forme d'une exposition stéréographique, Données insuffisantes pour réponse significative met en regard deux pratiques négociant avec des champs de connaissances lacunaires. Les oeuvres témoignent de l'appropriation de différentes stratégies : démarche comparative, extraction mimétique, réinvention, itération...

¬

 

Villa Noailles

Hyères 2012

du 27 avril au 27 mai 2012

Le 27e Festival International de Mode et de Photographie présente : 2 concours ; mode (défilés, showrooms), photo (exposition), 8 expositions mode : Yohji Yamamoto, Cunnington & Sanderson, Fabrics Interseason, Lynsey Peisinger... 5 expositions photo : Inez van Lamsweerde & Vinoodh Matadin, Jason Evans, Anouk Kruithof, Ina Jang...

 

 

Villa Noailles Montée Noailles · 83 400 Hyères?t 04 98 08 01 98 · www.villanoailles-hyeres.com

¬

Stones and bones

du 29 juin au 30 septembre 2012

En 2011, la Villa Noailles et le CIRVA ont inauguré le prix CIRVA attribué au lauréat du Grand prix du jury du Festival Design Parade. Le lauréat se voit ainsi offrir une résidence de création au sein des ateliers du CIRVA pour la réalisation d’un vase. Edité en trois exemplaires uniques, le vase imaginé par le designer lauréat vient compléter la collection permanente de la Villa Noailles ainsi que celle du CIRVA. La troisième pièce est à la disposition du créateur. La nouvelle création fait l’objet d’une première exposition lors de l’édition suivante du Festival Design Parade.

En 2011, 2 lauréats ex-æquo ont été désignés : Jean-Baptiste Fastrez et Brynjar Sigurdarson. Les vases qu'ils ont réalisés au CIRVA lors de leur résidence en 2011-2012 sont montrés dans l'exposition « Stones and bones », avec les projets qu'ils ont développés avec les autres partenaires du Festival Design Parade (Sèvres-Cité de la Céramique et Galerie Kreo, Paris).

¬

Design Parade 7

du 29 juin au 30 septembre 2012

Le 7e Festival International de Design présente : 1 concours, 3 conférences, 9 expositions : François Azambourg, tapis contemporains (scénographie Constance Guisset), Charles et Marie-Laure de Noailles, workshop ENSCI Science Po avec Sèvres - cité de la céramique et Hermès, Morgane Legall, Jean-Baptiste Fastrez & Brynjar Sigurdarson...

¬

 

VOG, centre d'art contemporain de la ville de Fontaine

Alain Bublex

du 26 janvier au 25 février 2012

Alain Bublex base son travail sur la pratique de la fiction. Ainsi au VOG sera montrée l'Expérience wabi-sabi (un voyage pour le Japon par la route) et Feet First, le projet en développement d'une moto se conduisant les pieds en avant et le buste penché en arrière.

¬

Rémi Uchéda : « A Peler »

du 23 mars au 28 avril 2012

Si Rémi Uchéda est issu de la jeune sculpture française, son travail recoupe plusieurs champs de l'art contemporain, de la sculpture à la performance. Ainsi, il ne conçoit pas son domaine d'origine sans une intervention active et tout en mouvement de corps qui se frottent et révèlent la structure

¬

Christiane Geoffroy

du 24 mai au 30 juin 2012

Christiane Geoffroy est une artiste aux multiples facettes mais dont la recherche fondamentale est tournée vers la science. Ses thèmes de prédilections sont la génétique, la science et la reproduction. Les problèmes éthiques liés à ces matières l'intéressent au plus haut point.

¬