The Smoken Ridge - Alan Fertil

Date affichée
Du 18 février au 14 mai 2022

The Smoken Ridge - Alan Fertil

Passerelle Centre d'art contemporain

Visuel
Alan Fertil, The Smoken Ridge, 2022 - Passerelle Centre d'art contemporain, Brest © photo : Aurélien Mole
Alan Fertil, The Smoken Ridge, 2022 - Passerelle Centre d'art contemporain, Brest © photo : Aurélien Mole

L’exposition « The Smoken Ridge » est l’occasion de revenir sur l’œuvre graphique d’Alan Fertil (1982, Quimper - 2015, Bruxelles). Diplômé de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris, il a passé ses années de jeunesse et d’études entre la Bretagne, les Etats-Unis et l’Angleterre. À l’issue de son cursus, il s’installe à Berlin puis à Bruxelles en 2009 où il co-fonde le collectif « The Ister », une association, mêlant des artistes, des commissaires d’exposition et des travailleur.euse.s de l’art, qui a pour objectif de promouvoir la jeune création. Alan Fertil est alors connu pour son œuvre à quatre mains avec Damien Teixidor, s’intéressant au mobilier urbain, à la culture du skateboard et du bricolage. Le duo expose en France au MAMO – Centre d’art de la Cité Radieuse à Marseille, au centre d’art 40mcube à Rennes ou encore à Bruxelles à la MAAC, Maison d’Art Actuel des Chartreux. Alan Fertil développe, en parallèle, une pratique du dessin, jamais réellement exposée et largement inédite. Cette partie de son œuvre a fait l’objet d’une monographie intitulée « Alan Fertil, Drawings, Sketches and Notes », parue récemment aux éditions Zéro2 avec le soutien de la fondation Antoine de Galbert, de 40mcube et de Passerelle.

Les allers-retours d’Alan Fertil entre pays anglophones et francophones, son goût pour la littérature, imprègnent ses œuvres dans lesquelles il intégrait de nombreux textes et mots, entre poésies, slogans ou réflexions. Tour à tour méthodiques et brouillons, ses travaux montrent la construction de l’espace qui nous entoure mais aussi un chaos en évolution. Ses dessins sont marqués par un usage du fusain et du graphite qui y confèrent une profondeur noire et obscure. On assiste à l’élaboration d’une cosmogonie inédite, la création d’un univers conçu dans l’esprit de l’artiste. La dernière série d’Alan Fertil s’intitule « Ether Triumph », évoquant tout autant la divinité primordiale grecque que le terme éther issu de la physique pré-Einstein (avant 1905). La définition de l’éther semble s’accorder avec les sentiments et les ambiances des dessins de l’artiste. En astronomie, il s’agissait du fluide subtil supposé remplir l’espace au-delà de l’atmosphère terrestre, tandis qu’en physique, l’éther était un milieu hypothétique extrêmement ténu et élastique, universellement répandu dans le vide comme dans la matière. Au sujet de cette série, Bitsy Knox écrit que « la matière vibre avec enthousiasme, circule et se contient à des échelles à la fois céleste et moléculaire. De grandes théories s’y déploient librement ; c’est la science sous l’emprise de l’intuition ».

Le titre de l’exposition « The Smoken Ridge » [La crête enfumée] est emprunté à une œuvre de l’artiste. Elle évoque ses considérations inspirées de la science tout autant qu’un intérêt pour l’organique et le paysage. Si bon nombre de ses œuvres démontrent une abstraction totale puisqu’elles s’inspirent de l’espace et de l’astronomie, certaines se signalent par un ancrage plus prosaïque, plus dans « le réel », empruntant le vocabulaire de la botanique et de l’anatomie. Ainsi, des langues côtoient des mains inspirées de feuilles et des constructions rappellent le fameux Atomium de Bruxelles.  

Dans une note programmatique, Alan Fertil écrivait « Toutes les formes sont de valeurs égales, aucune ne mérite une attention particulière car aucune n’est indépendante des autres ».

Passerelle Centre d'art contemporain
41, rue Charles Berthelot
F – 29200 Brest
 
> Consulter le site
> Facebook
> Twitter
> Instagram


Les Expositions du moment

Le Creux de l'enfer, Centre d'art contemporain d'intérêt national
Du 19 mars au 29 mai 2022
Centre d'art La Chapelle Jeanne d'Arc
Du 26 mars au 29 mai 2022
Capc, Musée d’art contemporain
Du 11 février au 29 mai 2022
Chapelle Saint-Jacques - centre d'art contemporain
Du 09 avril au 29 mai 2022
Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre
Du 26 février au 29 mai 2022
Maison des Arts Georges & Claude Pompidou
Du 20 mars au 29 mai 2022
Centre d'art contemporain - la synagogue de Delme
Du 26 février au 29 mai 2022
Chapelle Saint-Jacques - centre d'art contemporain
Du 25 mars au 29 juin 2022
Villa du Parc - Centre d'art contemporain
Du 22 janvier au 7 mai 2022

Les Oeuvres produites par les centres d'art

Anna Ostoya
2014
La Kunsthalle - Centre d'art contemporain
Catalina Insignares
2019
Centre d'art contemporain de la Ferme du Buisson
Gail Pickering
2014
Centre d'art contemporain de la Ferme du Buisson
Samy Rio
2016
Cirva Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques
Nicolas Pincemin
2019
Chapelle Saint-Jacques - centre d'art contemporain
Manon de Boer
2014
Jeu de Paume
Daniel Steegmann Mangrané
2014
Crac Alsace / Centre Rhénan d'Art Contemporain
Samir Ramdani
2016
BBB centre d'art
Florian Fouché
2021
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche
Anthony Vérot
2016
Le 19 CRAC - Centre régional d'art contemporain

Lire aussi 1

Lire aussi