Juste un somme - Jennifer Douzenel

Date affichée
Du 1er octobre au 5 décembre 2020

Juste un somme - Jennifer Douzenel

Galerie Edouard Manet / Ecole municipale des beaux-arts

Visuel
Jennifer Douzenel, Bergen, vidéo, 9’54’’, 2020, Courtesy de l’artiste.
Jennifer Douzenel, Bergen, vidéo, 9’54’’, 2020, Courtesy de l’artiste.

Commissaire : Lionel Balouin

Du 1er octobre au 5 décembre 2020, l’EMBA / Galerie Édouard Manet accueille Juste un somme la première exposition personnelle de Jennifer Douzenel dans un centre d’art du Grand Paris.

Les cimaises recouvertes de crépi invitent l’extérieur à l’intérieur. Sur elles se déploient les morceaux de paysages prélevés ici et là par la vidéaste, les remous nocturnes de la baie de Hong-Kong, le bruissement de millions de papillons monarques au Mexique, les ondulations d’êtres marins captifs en Norvège ou des marcheurs projetés à l’envers sur des tu ères en Turquie. Dans la pénombre de la galerie le temps s’arrête au fur et à mesure qu’il dé le, lent et sublime. Il se pose, se contemple, et se boucle, à l’infini.

Les vidéos de l’artiste sont la somme d’inconnues énigmatiques, l’addition d’histoires qui n’en sont pas vraiment mais qui, transfigurées par la minutieuse manière de Jennifer Douzenel, font événement. Son geste est minimal, son processus réglé avec soin et méthode. Le phénomène qui capte d’abord son attention la pousse à s’arrêter un instant. L’enregistrement est ensuite un saisissement. De manière quasi instantanée, l’artiste attrape l’image au vol pour la reproduire sur son écran, comme un peintre sur sa toile. Ici, cependant, nulle mise en scène. Le bruit du dehors est supprimé au montage. Les plans sont fixes et muets, seulement scandés dans leur écoulement visuel par les fondus qui marquent un début et une fin.

Filmées sur le motif, les vidéos de l’artiste deviennent autonomes et autotéliques. Les bouts du monde que l’artiste capture, découpe et rend aux publics sont agencés dans ses films comme sur des tableaux. Arrachés au réel, exportés dans une autre dimension, plane et filmique, ils sont tantôt des fresques tantôt des miniatures, et forment ensemble une collection toute lumièrienne. En son sein, ils se recomposent et se réfléchissent, éternel recommencement d’un songe éveillé.

 

Vernissage mercredi 30 septembre 2020 de 18h à 21h, sur réservation : https://www.eventbrite.fr/e/billets-vernissage-jennifer-douzenel-juste-un-somme-119070642497?ref=estw

Événement rencontre avec l’artiste samedi 10 octobre à 14h30

Soirée pop-corn projections de films d'artistes présentés par Jennifer Douzenel mercredi 4 novembre de 19h à 21h

Galerie Edouard Manet / Ecole municipale des beaux-arts
3 Place Jean Grandel
92230 Gennevilliers

> Consulter le site
> Facebook
> Instagram


Les Oeuvres produites par les centres d'art

Morehshin Allahyari, Daniel Rourke
2016
Jeu de Paume
Nina Childress
2019
La Galerie, centre d'art contemporain
Gaëlle Choisne
2018
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche & Villa Vassilieff
Jean-Charles de Quillacq
2016
La Galerie, centre d'art contemporain
Arno Brignon
2018
Centre d'art et de photographie de Lectoure
Camille Henrot
2014
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche & Villa Vassilieff
Eva Barto, Philippe Decrauzat, Phoebe Unwin, Laurent Schmid, Darren Banks, Alan Vega, Charles de Meaux, Charlotte Moth, Denis Savary, Olivier Castel, Mac Adams, Mai-Thu Perret, Jacques Villeglé
2015
Cneai= Centre national édition art image
Damien Cabanes
2016
Le Creux de l'enfer, Centre d'art contemporain d'intérêt national
Anthony Vérot
2016
Le 19 CRAC - Centre régional d'art contemporain
HeHe (Helen Evans et Heiko Hansen)
2016
Maison des Arts Georges & Claude Pompidou

Lire aussi 1

Lire aussi