Jonathan Jones sans titre (territoire originel)

Date affichée
Du 26 novembre 2021 au 20 février 2022

Jonathan Jones sans titre (territoire originel)

Palais de Tokyo

Visuel
Jonathan Jones, untitled (transcriptions of country) study, 2021 Historical prints, objects, embroideries by Shabnam Mukhi, Lida Heidari and Rabia Azizi Courtesy of the artist
Jonathan Jones, untitled (transcriptions of country) study, 2021 Historical prints, objects, embroideries by Shabnam Mukhi, Lida Heidari and Rabia Azizi Courtesy of the artist

sans titre (territoire originel), projet inédit de Jonathan Jones, s’intéresse au transport colonial, au commerce et à l’acclimatation des plantes, animaux et objets indigènes, ainsi qu’aux connaissances autochtones qui leur sont associées.

Son point de départ est l’expédition française du Capitaine Nicolas Baudin en territoire austral au tout début du 19ème siècle. Commanditée par Napoléon Bonaparte, elle fut l’une des plus grandes expéditions scientifiques jamais entreprises en Australie et permit de rapporter en France de nombreux artefacts et éléments vivants. Ainsi que l’exprime l’artiste : « Je suis curieux de la manière dont nous nous accommodons de ces objets qui furent recueillis et qui sont désormais perdus, comment ils peuvent se transformer en nouvelles formes de dialogue, outils de réciprocité et de restitution dans le cadre de la décolonisation. »

L’exposition utilise différentes formes pour déployer cette histoire complexe, l’artiste imaginant ses œuvres comme un processus de traduction. 300 plantes, conservées à l’Herbier National à Paris, sont reproduites en broderies réalisées à la main par des communautés à Sydney. Des sculptures, faites de matériaux traditionnels autochtones et de portraits d’aborigènes, sont présentées sur les murs. Un paysage sonore – inspiré entre autres par un corroboree (cérémonie aborigène australienne) tel que retranscrit lors de l’expédition – est diffusé dans l’espace, tandis qu’une vidéo fait le récit du projet et de son contexte. Chaque corpus d’œuvres met en évidence la manière dont l’interprétation et la compréhension d’autres cultures peuvent être modifiées par la communication et l’échange ; l’artiste ayant effectué un long travail de recherche tant en Australie qu’en France, entre autres au Museum national d’Histoire naturelle et au Château de Malmaison et au Museum du Havre.

Jonathan Jones est membre des nations Wiradjuri et Kamilaroi du sud-est de l’Australie. Il travaille différents médiums, créant des installations in situ pour chaque contexte dans lequel il intervient, explorant les pratiques, relations et idées autochtones. Sa pratique est souvent collaborative et cherche à réunir différentes communautés. Le concept sous-jacent de son travail est le processus de cartographie ou de traçage, ainsi que la représentation parallèle du traditionnel et du contemporain via les connexions entre les usages historiques et actuels de sites et architectures spécifiques. L’artiste explore les relations entre la communauté et l’individu, le public et le privé, le passé et le présent.

Commissaires : Daria de Beauvais, Alexie Glass-Kantor, Michelle Newton

Palais de Tokyo
13 Avenue du Président Wilson
75116 Paris
 
> Consulter le site
> Facebook
> Twitter
> Instagram


Les Oeuvres produites par les centres d'art

Raumlaborberlin
2015
Maison des Arts Georges & Claude Pompidou
Colette Hyvrard
2015
Le 19 CRAC - Centre régional d'art contemporain
Laurie Dall'Ava
2018
Centre Photographique d’Île-de-France
Agnès Geoffray
2014
Centre Photographique d’Île-de-France
Adrian Mabileau Ebrahimi Tajadod
2019
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche
Marina Gadonneix
2016
Centre Photographique d’Île-de-France
Sven't Jolle
2014
BBB centre d'art
Peter Buggenhout
2014
Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière
Samy Rio
2016
Cirva Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques

Lire aussi 1

Lire aussi