Isa Melsheimer - Rain

Date affichée
du 13 octobre 2018 au 13 janvier 2019

Isa Melsheimer - Rain

Le 19 CRAC - Centre régional d'art contemporain

Visuel
Isa Melsheimer - Rain
Isa Melsheimer - Rain

Quand l’artiste berlinoise Isa Melsheimer s’intéresse à l’architecture moderniste (et à ses prolongements brutalistes) ou au design postmoderne, c’est autant pour le bâtiment ou l’objet lui-même que pour tout le projet qui le sous-tend, pour les relations complexes tissées entre forme, fonction, usage et idéologie sous-jacente. La réappropriation critique qu’elle en propose s’opère fréquemment à travers des jeux d’échelle relativistes, que permettent d’une part le recours au format maquette, d’autre part la retenue et l’espacement auxquels obéit l’agencement des œuvres les isolant les unes des autres.
Ses sculptures, installations, images et dessins exercent cette « clarification de l’existant » en faisant également dialoguer ou se télescoper les utopies de l’histoire avec d’inattendus objets ou images du présent, ou encore les matériaux signifiants de la modernité (verre et béton) avec les techniques des arts « mineurs » (céramique, broderie ou gouache). Ces dernières façonnent un univers plus foisonnant et narratif, tissé de détails, de renvois et de citations en tout genre, que l’artiste situe volontiers en bordure des œuvres, autour d’un accroc ou dans quelque anfractuosité, comme pour en souligner l’état de précarité.
Cette attention pour l’entre-deux et pour les zones de contact se reporte aussi sur le lieu d’exposition lui-même, et tout particulièrement sur ses espaces dérobés au regard des visiteurs. Ainsi l’artiste laissera-t-elle ouverte quelque porte donnant sur une zone de stockage ou ira découvrir derrière les cimaises ce qui structure le bâtiment, pour les intégrer à son exposition et les donner à voir – tout ou en partie – au visiteur.
La chapelle Notre-Dame-du-Haut de Ronchamp, réalisée par Le Corbusier en 1955 et située à 30 km du centre d’art, constitue le fil conducteur de l’exposition d’Isa Melsheimer au 19, Crac. Elle poursuit un dialogue critique avec les réalisations de l’architecte, entamé en 2010 avec la tenture Battle Line 1 (en écho aux études de femmes algériennes de Le Corbusier) et l’exposition Dachgarten à la galerie Jocelyn Wolff. De la chapelle, elle retiendra un principe de réversibilité des espaces intérieurs et extérieurs et s’attachera à quelques détails signifiants, telle la gargouille évacuant les eaux de pluie dans une citerne.
Enfin, elle présentera également son premier film, Wasser Ballet für Marl, ballet aquatique réalisé en 2017 en hommage à l’architecture moderniste délaissée de la ville de Marl.

Le 19, Centre régional d'art contemporain
19 avenue des Alliés
25 200 Montbéliard

> Consulter le site


Les Oeuvres produites par les centres d'art

Bureau d'études, Ewen Chardronnet
2016
Jeu de Paume
Laboratoire des hypothèses - Branche îles (collectif)
2015
Abbaye Saint-André - Centre d'art contemporain
Dominique Blais
2011
La Criée - Centre d'art contemporain
Melissa Dublin, Aaron Davidson
2015
Bétonsalon - Centre d'art et de recherche & Villa Vassilieff
Musa paradisiaca
2014
Crac Alsace / Centre Rhénan d'Art Contemporain
Laëtitia Badaut-Haussmann
2016
La Galerie, centre d'art contemporain
Thu Van Tran
2013
La Kunsthalle - Centre d'art contemporain
Maude Maris
2018
Centre d'art La Chapelle Jeanne d'Arc
Béatrice Balcou
2016
La Galerie, centre d'art contemporain
Tarik Kiswanson
2017
Centre d'art contemporain La Halle des bouchers

Lire aussi 1

Lire aussi